CHRISTELLE assistante maternelle A NAINTRE

MODE DE GARDE POUR ENFANTS

 

Comment porter son bébé ? 25 février 2013

Classé dans : Porte-bébé ou écharpe — christelle assistante maternelle agrée à Naintré @ 13 h 48 min

Comment porter son bébé ?

Par Catherine M., Chef de produit puériculture chez Oxybul éveil et jeux

Comment porter son bébé ? dans Porte-bébé ou écharpe porter-bébé-3_intro

Poussette, landau, porte-bébé ou écharpe de portage, les parents ont aujourd’hui l’embarras du choix pour se déplacer avec leur bébé. A chaque solution ses avantages. Quels sont ceux des porte-bébés ? Quels sont nos préférés ? Catherine nous explique les raisons de son choix.
Les avantages du porte-bébé
J’en vois deux. Le principal avantage pour les parents est d’avoir, grâce au porte-bébé, les mains libres. Ils peuvent donc porter leur petit dernier et, en même temps, donner la main à leur aîné, pousser une poussette ou encore porter des sacs. Lorsque la maman allaite son bébé, le porte-bébé est aussi une bonne solution. Pratique aussi lors d’une promenade en forêt ou, plus généralement, lorsque l’état du chemin emprunté ne permet pas l’usage d’un landau. Pour l’enfant, les experts sont unanimes, les avantages du porte-bébé sont nombreux. Grâce à ce système, les enfants sont sécurisés ; le contact physique avec l’un de leur parent les rassure. C’est, on le sait aujourd’hui, capital pour les nourrissons et encore plus les prématurés !
Notre sélection de porte-bébés
Pour synthétiser, nous avons retenus 4 différents types de porte-bébé pour répondre au mieux aux besoins des parents comme des bébés. Tous sont robustes, lavables et très confortables. Il y a tout d’abord le Porte-bébé nid avec poches. Ses plus ? Petit lit ambulant à la naissance, il devient dès 6 mois un porte-bébé latéral. Il permet également aux parents, grâce à ses poches extérieures, d’avoir clefs,  porte-monnaie, biberon ou encore doudou à portée de main. 

 

Autre style de porte-bébé : le Porte-bébé écharpe Tricot-Slen et l’ Echarpe de portage en coton bio. Tous deux permettent de porter son enfant ,jusqu’à ses 3 mois, allongé en position fœtale. Ainsi installé tout contre le cœur de ses parents,  les bébés retrouvent la quiétude de leur vie intra-utérine. L’ajustement des pans de tissu à la morphologie de chaque bébé garantit un bon maintient de la tête et de son dos. Leurs avantages ? Ils sont utilisables jusqu’aux 3 ans de l’enfant et offrent 6 manières différentes de le porter (sur le devant, sur le dos, allongé, sur les hanches…). Un manuel explicatif est à chaque fois fourni. Notre 3ème type de porte-bébé est le Porte-bébé Spririt. Avec lui, 2 positions sont possibles. L’enfant est soit blotti contre son parent ,soit tourné vers l’extérieur. Enfin, le Porte-bébé Walkid light anis est idéal pour partir en balade ou en randonnée. Avec lui, le poids du bébé est également réparti et préserve parfaitement le dos du porteur. Sa structure en aluminium légère (2, 27 kg), ses réglages multiples, sa ceinture lombaire et ses bretelles matelassées en font  vraiment un accessoire de qualité, plébiscité par nos parents pilotes.

 

 

Porte-bébé ou écharpe de portage ?

Classé dans : Porte-bébé ou écharpe — christelle assistante maternelle agrée à Naintré @ 13 h 46 min

Porte-bébé ou écharpe de portage ? Quelle technique de portage choisir ?

Par Claire Deschâteaux, Infirmière puéricultrice, enseignante à ABC Puériculture à Paris

Porte-bébé ou écharpe de portage ? dans Porte-bébé ou écharpe porter-bébé-8_intro

<!–

–>

Comment porter son bébé ? Porte-bébé, écharpe de portage ou autre ?

Apprendre les bons gestes pour que votre enfant soit à l’aise dans les bras sans que votre dos n’en souffre nécessite quelques conseils. De plus en plus populaire, le portage en écharpe offre une multitude de possibilités qui raviront à la fois bébé et parents.

Est-ce que les mères bénéficient de conseils sur le portage ?

Des réunions sont mises en place afin de les préparer aux différentes situations liées à la sortie de l’hôpital ou de la clinique. Cela concerne notamment le transport en voiture et le choix du porte-bébé, dont le prix varie de 30 à 100 euros ! Mais c’est vrai qu’il manque des fascicules sur le portage en lui-même, que l’on pourrait mettre à disposition des parents.

 

Comment enseignez-vous la bonne façon de porter son enfant aux puéricultrices et aux mamans ?

Je donne un cours spécifique sur les différentes techniques de portage de l’enfant, qui concerne les personnes susceptibles de porter un enfant (nounou, puéricultrice, parent).

Lorsque l’enfant vient de naître, le mieux est de le porter sur le côté, dans ses bras, c’est la technique du berceau. Le nourrisson aime également être porté face à soi : il est placé sur le ventre du porteur en appui sur ses fesses et ses cuisses.

Lorsque l’enfant tient sa tête et a le dos suffisamment costaud (autour de 8 mois), vous pouvez le tenir assis sur la hanche : il peut regarder ce qui l’intéresse tout en gardant comme axe la personne qui le porte.

L’utilisation du porte-bébé dépend du tonus du petit : lorsqu’un bébé est tonique, le porte-bébé lui apporte davantage de liberté dans ses mouvements que l’écharpe.

Pour les plus grands, si ça reste ponctuel (pour consoler un enfant de 2 ans par exemple), les prendre dans ses bras n’est pas un problème. A 18 mois, le bébé peut aussi être porté sur les épaules, pas plus d’une demi-heure car ça devient vite fatiguant.

 

Et puis je m’adapte au type de public. Avec des Africaines, je leur demande de nous montrer le portage sur le dos, technique applicable quels que soient l’âge et le tonus du bébé car il est assis sur le bassin du porteur, complètement calé sur le dos de ce dernier.

 

 

Quelle est la technique de portage que préfèrent les parents ?

Il n’y a pas de recette miracle, la bonne manière est celle qui correspond à ce qu’on veut faire à tel moment. Ainsi, lorsque le bébé présente des signes d’embarras gastrique, le mieux est de l’allonger à plat ventre sur un de nos bras. Pour le calmer, il aimera être bercé sur le côté. Dans le cas où il est inconsolable, la maman peut s’asseoir, les jambes relevées en appui sur une chaise par exemple, l’idée étant de caler l’enfant face à soi. Alors qu’il est positionné sur le dos contre nos jambes, il perçoit les vibrations de la voix ainsi que notre regard qui le rassurent.

Petit, je conseille qu’en poussette, dans un porte-bébé ou en écharpe, l’enfant conserve un contact visuel avec la personne qui s’occupe de lui. Des lumières fortes, un passant qui le frôle ou un bruit inhabituel représentent autant de facteurs de stress aussitôt atténués si le bébé reste face à soi.

 

Comment les pères reçoivent-ils ces conseils ?

Au début, les papas ont peur face à la petitesse de l’enfant mais très vite, ils deviennent souvent plus doux et maternels que certaines mamans.

 

Comment éviter le mal de dos ?

Au-delà de 6-7 kg, porter le bébé à l’avant fatigue le dos, déjà éprouvé durant la grossesse du côté des mères. N’hésitez pas à passer au portage sur le dos, à la manière africaine. Et à muscler votre dos, c’est très important !

 

Que ressent l’enfant lorsqu’il est porté ?

Sentir le rythme cardiaque, la respiration et les vibrations de la voix de la mère rassure le bébé car ça lui rappelle la vie fœtale. La chaleur et l’odeur de la mère (ou du père, ou de la personne référente en crèche) contribue aussi à son bien-être, surtout s’il est malade ou chagrin.

 

 
 

Meryl ou les pérégrinations... |
Paul ANSKI, l'écrivain... |
Chaussuretods |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulevarddelapaix
| Ventesauna
| Les Croés du canton de Bozel