CHRISTELLE assistante maternelle A NAINTRE

MODE DE GARDE POUR ENFANTS

 

La psychomotricité de Bébé 17 juin 2014

Classé dans : la psychomotricité,LES CONSEILS DES PARENTS ET PROFESSIONNELS — christelle assistante maternelle agrée à Naintré @ 21 h 38 min

La psychomotricité de Bébé

Stimuler le développement psychomoteur de Bébé            
 

Que de progrès en vue au cours des deux premières années de vie de Bébé ! Votre enfant enchaîne les apprentissages à vitesse grand V et, c’est simple, il est à lui tout seul votre grande fierté ! Seulement voilà, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous poser des questions sur son développement psychomoteur. On vous livre quelques points de repère sur l’évolution de la motricité de 0 à 2 ans…

Développement de la motricité globale

Si les parents souhaitent être rassurés sur le développement de leur enfant, ils ne doivent pas oublier que chaque bébé évolue à son rythme. Il ne s’agit ici que de points de repères généraux. Pour chaque étape, il est essentiel que votre enfant soit prêt dans sa tête (il faut qu’il en ait envie), et dans son corps, en raison d’un simple problème de musculation. Si vous pouvez le stimuler, il est important de respectez sa propre progression.

  • Bébé tient sa tête

L’acquisition du contrôle de la tête se fait généralement entre 2 et 4 mois. En effet, jusqu’à 6 mois,votre bébé apprend à redresser la tête et le buste. Si passé cet âge, votre enfant ne parvient toujours pas tenir sa tête, le retard est préoccupant. N’hésitez pas à en parler à votre pédiatre qui vérifiera l’absence d’anomalies.

S’il est important de ne pas brusquer votre bébé, vous pourrez néanmoins le stimuler dans cette acquisition. Pour ce faire, placez votre tout-petit sur le ventre, sur une couverture ou un petit matelas, à même le sol. Cette position l’incitera à redresser la tête, puis le buste, en s’appuyant sur les avant-bras. Il pourra même faire « le planeur », jambes et bras écartés et relevés.
  • Bébé se retourne

Pour rouler sur soi-même, de la position « sur le ventre » à « sur le dos », inutile d’aider votre enfant : dès 4 mois, il y parviendra tout seul. Attention toutefois : laissez-lui assez de champ pour ne pas heurter un meuble durant la manœuvre. Pour le mouvement inverse,vous pourrez lui donner du renfort. Placez-le sur le dos, dégagez bien son bras du côté où il veut se retourner. Pliez ensuite sa jambe opposée en chien de fusil et tirez doucement sur l’autre bras. Votre petit gymnaste mémorisera rapidement la technique !  

  • Bébé se tient assis

L’acquisition de la position assise se fait généralement autour de 7 mois. Lorsqu’il est sur le dos, votre enfant essaie de s’asseoir, redresse la tête, tend les bras… Pour l’aider : maintenez ses jambes d’une main et tirez-le légèrement par le bras. Si entre 9 et 12 mois, cette étape n’est pas encore franchie, on parle de retard modéré. Au-delà de 12 mois, le retard est préoccupant. Il est bon de consulter votre pédiatre pour un avis de spécialiste.

  • Bébé rampe

C’est aux alentours de 9 mois que les enfants poussent sur les bras et… reculent ! Pour aider votre tout-petit, repliez ses deux jambes en « grenouille », placez votre main en butée contre ses pieds et laissez-le découvrir qu’il suffit alors de pousser pour aller de l’avant !

  • Bébé se met debout

Dès 11 mois, votre enfant peut passer cette étape avec brio. Attention, il ne forcez jamais un enfant à se mettre debout avant qu’il n’y parvienne seul. Lorsque vous le sentez prêt, disposez un petit tabouret à hauteur des fesses pour qu’il puisse s’asseoir, se redresser à nouveau, se rasseoir, etc. Rire et musculation garantis !

  • Bébé marche

L’acquisition de la marche se fait généralement autour de 13 mois. Mais si votre enfant tarde à marcher, c’est peut-être tout simplement parce qu’il n’en a pas envie ou qu’il fait en ce moment de très gros efforts dans un autre domaine, comme le langage ou la propreté. Néanmoins, au-delà de 18 mois-2 ans, si Bébé ne marche toujours pas, mieux vaut prendre rendez-vous avec le pédiatre pour vérifier l’absence de troubles éventuels. Il fera alors un point sur développement psychomoteur.

Retard psychomoteur : que faire en cas de doute ?

Si vous pensez que votre enfant souffre d’un petit retard moteur, n’hésitez surtout pas à en parler à votre médecin. Néanmoins, gardez bien en tête que, souvent, certains enfants prennent plus de temps que d’autres dans leurs acquisitions et ça ne veut pas dire pour autant qu’ils en seront moins intelligents. Soyez donc patient et vigilant. Par ailleurs, certains petits retards moteurs peuvent être simplement liés à d’autres complications (troubles du comportement, du sommeil, de la communication…).

Bébé développe sa motricité fine       

Durant sa première année, la découverte des mains est une grande étape pour votre tout-petit. Il adore s’amuser avec ! En effet, le développement de la motricité fine se fait surtout par le jeu. Découvrez quelques idées d’activités pour parfaire son habileté.

Dès 3-4 mois, vous pouvez installer votre enfant sur le dos sur son tapis d’éveil par exemple. En plus de manipuler les différents jouets qui l’entourent, il va adorer attraper ses mains et ses pieds et les porter à la bouche. La manipulation des objets et de ses petits membres va le captiver.

Le test du cube dans la tasse

Vers 9 mois, Bébé commence à acquérir une bonne relaxation des mains et devient capable, par imitation, de mettre un cube dans une tasse. Si votre bébé montre des difficultés à mettre le cube dans la tasse entre 10 à 14 mois, on parle de retard modéré. Passé cet âge, le retard devient plus préoccupant. N’hésitez donc pas à en parler à votre pédiatre.

Le réflexe de la pince (pouce-index)

Ce réflexe apparaît entre 9 et 12 mois. Votre bébé est alors capable de prendre un objet entre ses deux premiers doigts. Si entre 12 et 15 mois, votre enfant n’a pas encore acquis ce réflexe de la pince, on parle de retard modéré. Passé cet âge, faites le point sur sa motricité avec votre médecin.

 

motricite fine bébé cubes

 

Dès 18 mois, Bébé construit une tour de 3 cubes

Entre 18 et 21 mois, votre bébé devient capable, par imitation, d’empiler trois cubes pour faire une tour. Si après l’âge de 2 ans, votre enfant n’y parvient pas, parlez-en à votre pédiatre.

Comment les enfants perçoivent leurs mains ?

Saviez-vous que l’image mentale de la main évoluait chez le bébé ? Regardez les dessins de votre tout-petit : il va commencer par représenter la main par une tige (c’est comme ça qu’il se l’imagine !), puis une boule, avec deux doigts, puis trois, en étoile. Mais c’est finalement rare qu’un enfant en bas âge représente la main complète avec cinq doigts

  6 jeux moteurs pour éveiller Bébé    

Même si votre bébé progresse naturellement et à son rythme, rien ne vous empêche de l’aider à acquérir souplesse et tonicité. Quelques idées pour l’initiez aux jeux moteurs, dans la joie et la bonne humeur !

Pas question de mettre tout de suite votre petit à la gym tonique ! Par contre, certains jeux moteurs (comme on les appelle) peuvent l’aider à mieux utiliser son corps et progresser tout en douceur. Avec, à la clé, de grands moments de complicité, de rires et de joie partagée avec Bébé !

Les roulés-boulés : Bébé adore !

Votre enfant est sur le dos, confortablement installé sur votre grand lit. Pour l’aider à se tourner progressivement sur le ventre, pliez une de ses jambes et ramenez-la sur l’autre. Poursuivez ensuite le mouvement en tenant votre petit par les fesses.

Si vous le sentez prêt pour un deuxième roulé-boulé, posez une main sur le côté de sa tête, une autre sur son bras, côté opposé.Tournez-lui ensuite doucement la tête et soulevez-lui le bras pour l’aider à tourner. Le haut de son corps bascule progressivement sur le dos, ses fesses et ses jambes suivront ensuite.

A quatre pattes, pour se muscler

Le quatre pattes est formidable pour aider votre enfant à se muscler en même temps les bras, les jambes et le dos. Même s’il n’en a pas encore la technique, amusez-le en le tenant par les jambes et faites-le doucement basculer d’avant en arrière. Il découvre de nouvelles sensations !

Le jeu de la  brouette

Il n’y a pas d’âge non plus (ou presque) pour jouer à la brouette. Voilà une autre activité ludique qui va l’aider à muscler ses petits bras ! Tenez-le par la taille et soulevez-le un peu pour que ses jambes ne touchent plus le sol. S’il essaie d’avancer avec ses mains, c’est gagné !

Construire des obstacles pour stimuler sa motricité

Pour l’aider dans son apprentissage du quatre pattes et lui apprendre, pourquoi pas, à franchir quelques obstacles, essayez-vous par terre, les jambes allongées. Votre bébé doit maintenant essayer de passer par dessus vos jambes serrées. S’il se trouve en difficulté, n’hésitez pas à lui donner un p’tit coup de pouce !

Roulades avant, pour améliorer la souplesse de Bébé

Pour l’aider à acquérir encore plus de souplesse, rien de telles que quelques roulades vers l’avant ! Mettez-le sur votre lit en position allongé sur le dos. Prenez-lui les jambes et ramenez-les vers l’avant pour l’inciter à toucher ses petits pieds !

« A dada », pour l’équilibre

Assis sur vos genoux, amusez votre Bébé en le faisant sauter ! Il devra trouver le bon équilibre pour ne pas basculer. C’est sûr, il va adorer ce petit jeu, très bon aussi pour tonifier son dos.

*Ces petits jeux moteurs sont issus de l’ouvrage « En marche pour la vie ! » De michèle Forestier, Editions Thot Expert

 

 
 

Meryl ou les pérégrinations... |
Paul ANSKI, l'écrivain... |
Chaussuretods |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Boulevarddelapaix
| Ventesauna
| Les Croés du canton de Bozel